Balzac et les voies de la critique

Colloque international

17 et 18 novembre 2022
Amphithéâtre Jaurès
École normale supérieure (29 rue d’Ulm, 75005)

Organisation : Thomas Conrad (République des savoirs, ENS) et Bernard Gendrel (Groupe d’Études balzaciennes, LIS, UPEC).

Balzac, figure fondatrice du roman moderne. Mais quel Balzac ? S’il est vrai que le lecteur constitue le texte, c’est toute une série hétéroclite de visages qu’ont dessinée deux cents ans de dialogues entre les œuvres de Balzac et leurs lecteurs. Frayant des voies toujours différentes, la critique, l’histoire littéraire, la théorie du roman, redonnent sans cesse forme et sens aux textes pour la légitimer ou la contester, la comparer et l’évaluer, la contextualiser dans son époque ou l’actualiser dans la nôtre, et, en définitive, lui donner une place dans notre conscience littéraire.

L’œuvre de Balzac se prête particulièrement à ces constructions critiques plurielles. Tour à tour biographique, historique, marxiste, psychanalytique, formaliste, génétique, féministe, la critique balzacienne a déjoué les prétentions de Balzac à l’unité et à la cohérence de son œuvre.

Dans une perspective méta-critique, ce projet – soutenu par Translitteræ, le laboratoire Lettres Idées Savoirs et le Groupe d’Études balzaciennes – entend examiner comment les textes balzaciens se prêtent ou résistent à leurs appropriations critiques, pour mesurer la pluralité du texte balzacien, mais aussi sa cohérence et sa résistance aux discours qui prétendent en livrer la clef.  

JEUDI 17 NOVEMBRE 2022

Matinée : Institution de la critique balzacienne

9h30 | Accueil & introduction

10h00 | José-Luis Diaz (Université Paris-Cité), « Les “fils de Balzac” en campagne»

10h30 | Discussion & pause

11h00 | Takayuki Kamada (Université de Shinshu), « La génétique balzacienne et la question de l’inachèvement »

11h30 | Bernard Gendrel (Université Paris Est-Créteil), « Balzac et les formalismes »

12h00 | Discussion

12h30 | Déjeuner


Après-midi : Du structuralisme au post-marxisme

14h30 | Andrea del Lungo (Sorbonne Université), « Repentirs barthésiens. De l’insolubilité de Balzac dans la French Theory »

15h00 | Dominique Massonnaud (Université de Haute-Alsace), « Souvent textes (de Balzac) varient. La production balzacienne et l’analyse de discours »

15h30 | Discussion

16h00 | Jacques-David Ebguy (Université Paris-Cité), « D’une révolution l’autre : lectures post-marxistes de Balzac »

16h30 | Discussion



VENDREDI 18 NOVEMBRE 2022

Matinée : Méthodes, approches et notions

9h00 | Éric Bordas (ENS – LSH), « Balzac. Études de langue et de style, 1850-2022 »

9h30 | Philippe Dufour (Université de Tours), « Le Balzac de Jean-Pierre Richard »

10h00 | Discussion

10h30 | Pause

11h00 | Maria Beliaeva Solomon (Université du Maryland), « Constructions critiques d’un “Balzac 1830” »

11h30  | Gérard Gengembre (Université de Caen), « Le Balzac de Pierre Barbéris»

12h00 | Discussion

12h30 | Déjeuner

Après-midi : Balzac contemporain

14h30 | Marie Scarpa (Université de Lorraine), « L’ethnocritique et/de Balzac »

15h00 | Owen Heathcote (Université de Bradford), « Balzac et la critique féministe »

15h30 | Discussion

16h00 | Thomas Conrad (ENS-PSL)

16h30 | Discussion

17h00 | Clôture du colloque

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search